Codex virtualis
Qui sont ils ?
En-tête
Calendrier
août 2019
L M M J V S D
« Juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Archives

Semaine 17-2019

Une citation

« Rien, ici-bas, n’est plus souple, moins résistant que l’eau, pourtant il n’est rien qui vienne mieux à bout du dur et du fort. »

Lao-Tseu

 

Une image

 

Voir l’image de plus grande taille

 

Voir l’image légendée

 

L’image de la semaine 17-2019 résulte de l’observation d’une coupe histologique à l’objectif x40 du microscope photonique.

Elle comporte une structure centrale arquée, située dans un espace semblant vide à l’exception de petites unités dispersées ou groupées localement en amas.

 

La structure arquée est constituée d’unités accolées agencées en une couche, légèrement plus hautes que larges. Chacune contient une sous-unité circulaire ou ovale finement ponctuée, entourée d’un environnement finement granuleux. Dans la concavité, de longues expansions ondulées sont présentes.

Les unités ainsi décrites correspondent à des cellules animales, la sous-unité qu’elles contiennent étant un noyau environné de cytoplasme et les filaments qu’elles portent des cils.

L’ensemble constitue un épithélium simple et prismatique, cilié. Sa courbure suggère qu’il délimité une structure de forme conique.

Sur la face convexe, une fine tunique fibreuse recouvre le cône. Elle est surmontée d’une couche continue de cellules plates. Il s’agit de tissu conjonctif fibreux sur lequel repose un épithélium simple et pavimenteux.

L’espace apparemment vide est vraisemblablement une cavité liquidienne, et les unités qu’elle contient des cellules isolées.

 

La présence de vastes cavités liquidiennes dans lesquelles des cellules dispersées et divers organes sont localisés est caractéristique des Annélides comme le Lombric ou Ver de terre.

Les cavités corporelles sont des cavités cœlomiques, délimitées par un épithélium cœlomique et contenant des cellules appelées cœlomocytes.
Ils sont décrits respectivement dans les articles des semaines 41-2018, 42-2018, 43-2018, 44-2018 et 37-2018, 38-2018, 39-2018, 40-2018 de Codex virtualis.

Parmi les organes présents dans les cavités cœlomiques figurent les organes excréteurs, les métanéphridies.
Ils comportent un pavillon cilié en forme d’entonnoir, le néphrostome, ouvert sur un tube néphridien. Il met en communication la cavité cœlomique et la lumière du tube néphridien.
L’ensemble est recouvert par l’épithélium cœlomique et du tissu conjonctif.

Chez le Lombric, les déchets du métabolisme sont notamment pris en charge par le sang. La filtration du sang à travers la paroi des vaisseaux sanguins de la cavité cœlomique conduit au transfert des déchets vers le liquide cœlomique. Les battements des cils du néphrostome assurent leur entrée dans la métanéphridie.

 

Pour en savoir plus, consulter :

les pages Premiers pas histologiques de Codex virtualis (adresse : http://codexvirtualis.fr/codex/de-lorganisation-interne/premiers-pas-histologiques)

Burkitt H.G., Young B., Heath J.W., 1993 – Histologie fonctionnelle Wheater. Arnette, 408p. Paris

Goodrich E.S., 1932 – On the nephridiostome of Lumbricus. Quarterly journal of microscopical science, 75 : 165-179 (adresse : http://jcs.biologists.org/content/joces/s2-75/297/165.full.pdf)

Heusser S., Dupuy H.G., 2015 – Atlas biologie animale. Dunod, 220p. Paris

Leake L. D., 1975 – Comparative histology, an introduction to the microscopic structure of animals. Academic press, 738p. London, New York, San Francisco

Ramsay J.A., 1949 – The site of formation of hypotonic urine in the nephridium of Lumbricus. Journal of experimental biology, 26 : 65-75 (adresse : http://jeb.biologists.org/content/jexbio/26/1/65.full.pdf)

 


Les commentaires sont fermés.

Portraits

Images et poésies


Albums d’images

Biodiversité urbaine
Le Souci

 

 

 

 

 

Délices histologiques
Panache de la Sabelle

À visiter

Des fleurs à notre porte