Codex virtualis
Qui sont ils ?
En-tête
Calendrier
mai 2019
L M M J V S D
« Avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Archives

Les Névroptères

 

Étymologiquement, le terme Névroptère provient de « neuron » signifiant « nervure, » et de « pteron » signifiant « aile ». Il est une référence au réseau de nervures des ailes des représentants du groupe.

 

Le taxon des Névroptères compte environ 6 000 espèces.

Ces Insectes dont le vol est généralement assez maladroit sont des prédateurs se nourrissant en particulier de Pucerons.

 

Caractéristiques morphologiques

Les Chrysopes et les Ascalaphes sont des Névroptères assez courants.

 

Chrysope

Chrysope (Névroptère)

 

voir l’image légendée

 

D’une envergure variant de 3 mm à plus de 10 cm selon les espèces, ces Insectes sont caractérisés par un corps mou, de coloration généralement verte ou brune.

À l’avant, la tête possède de longues et fines antennes ainsi que deux yeux composés de grande taille et parfois des ocelles.
Les pièces buccales sont de type broyeur.

Le thorax est constitué d’un prothorax effilé à l’avant, formant une sorte de cou en arrière de la tête, puis d’un mésothorax et d’un métathorax bien développés portant chacun une paire d’ailes membraneuses. Des nervures ramifiées les parcourent, dessinant un fin réseau.
Ailes antérieures et postérieures sont semblables et couplées l’une à l’autre d’un même côté. Au repos, les ailes sont placées en toit au-dessus du corps.

L’abdomen, postérieur, ne présente pas de caractère notable.

 

Diversité

Familles Exemples Caractères
Chrysopidés Chrysope vertes ou brunes
yeux à reflets métalliques
Myrméléontidés Fourmilion antennes en massue
larve élaborant un piège dans le sable et capturant de petits Insectes
Ascalaphidés Ascalaphe antennes en massue
vol rapide
Mantispidés Mantispide pattes antérieures ravisseuses
Hémérobiidés Hémérobe petite taille
bruns ou grisâtres

 

Cycle de vie

Dans nos régions, les Névroptères peuvent donner deux générations annuelles, estivale et automnale.

Après l’accouplement, la femelle dépose des œufs qui libèrent à l’éclosion des larves fusiformes, possédant trois paires de pattes bien développées et un abdomen portant des soies.
Leurs pièces buccales sont de type suceur et elles se nourrissent de liquides d’origine animale.

Le développement post-embryonnaire comporte quatre stades larvaires successifs séparés par des mues larvaires, le dernier étant qualifié de pré-nymphal en raison de son inactivité.
C’est ce dernier stade qui passe l’hiver pour la génération automnale.

Un stade nymphal terrestre lui fait suite, issu d’une mue larvo-nymphale. La nymphe est enclose dans un cocon de soie, élaborée par des glandes abdominales.

L’imago émerge à la faveur de la mue nympho-imaginale.

Le cycle des Névroptères est caractérisé par une phase larvaire et une métamorphose intervenant pendant la période nymphale. Ces Insectes sont dits holométaboles.
Les ailes sont formées pendant la phase larvaire et leurs ébauches sont internes. Il s’agit d’Insectes endoptérygotes.

 


Portraits

Images et poésies


Albums d’images

Biodiversité urbaine
Le Souci

 

 

 

 

 

Délices histologiques
Panache de la Sabelle

À visiter

Des fleurs à notre porte