Codex virtualis
Qui sont ils ?
En-tête
Calendrier
février 2019
L M M J V S D
« Jan    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  
Archives

Glossaire : de P à S

 

palpe : chez les Arthropodes, structure sensorielle siège du goût, portée par certaines pièces buccales (maxilles et labium des Insectes)

 

Pantopode : ordre d’Arthropodes, composé d’animaux marins, dont le corps est formé d’un céphalon muni d’une trompe à l’extrémité de laquelle s’ouvre la bouche, associée à des chélicères, et d’un tubercule oculaire portant les yeux, d’un tronc associé à 4 à 6 paires de pattes longues et grêles, et d’un abdomen réduit
Étymologiquement « pan » signifie « tout » et « podos » signifie « patte », le terme Pantopode est une référence à la disproportion existant entre la faible taille du corps et la grande longueur des pattes dans ce groupe.
Selon la classification consultée, les Pycnogonides incluant les Pantopodes sont placés au sein des Chélicérates ou considérés comme un groupe frère de ces derniers (dans ce cas, Pycnogonides et Chélicérates forment le groupe des Chélicériformes)

 

parasitoïde : organisme parasite à l’état larvaire ou juvénile, vivant aux dépens d’un hôte dont il provoque la mort au terme de son développement

 

parthénogenèse : mode de reproduction correspondant au développement d’un nouvel individu à partir d’un ovule non fécondé ; la parthénogenèse est une forme de reproduction mono-parentale dérivée de la reproduction sexuée

 

patte : chez les Arthropodes, appendice articulé pair et ventral, impliqué dans la locomotion
Chez les Insectes, les pattes sont portées par les segments thoraciques ; une patte est formée successivement, de la région proximale à la région distale, d’une hanche, d’un trochanter, d’un fémur, d’un tibia, d’un tarse portant deux griffes et un coussinet (arolium) ; le terme Hexapodes désignant le groupe auquel les Insectes appartiennent est une référence aux trois paires de pattes de ces Arthropodes

 

paurométabole : qualifie un Insecte qui subit des transformations peu importantes, incomplètes, au cours de son développement post-embryonnaire ; le développement post-embryonnaire est progressif notamment pour le développement des ailes, et ne fait pas intervenir de véritable métamorphose, de changement de milieu et de mode de vie, ni de stade nymphal
Étymologiquement « pauro » signifie « petit » et « metabole » signifie « changement »
Les Insectes paurométaboles sont inclus dans l’ensemble plus vaste des Insectes hétérométaboles, qui comprend également les Insectes hémimétaboles.

 

phénotype : ensemble de caractères individuels constituant l’expression du génotype
Étymologiquement « phéno » signifie « apparence », le terme « phénotype » désigne un ensemble de caractères typiques

 

péréion : thorax des Arthropodes crustacés, portant des appendices appelés péréiopodes, généralement locomoteurs et non céphalisés

 

péréiopode : appendice porté par le péréion chez les Arthropodes crustacés, généralement à fonction locomotrice

 

péristaltisme : onde de contraction d’un organe tubuleux permettant la progression de son contenu ; le péristaltisme est dû à la contraction et au relâchement coordonnés des tuniques musculeuses circulaire et longitudinale présentes dans la paroi de l’organe

 

photorécepteur : désigne ou qualifie une structure sensible à une stimulation lumineuse
Étymologiquement « photo » signifie lumière.

 

pièce buccale : chez les Arthropodes structure cuticulaire ou appendice, associée à la bouche, impliquée dans la prise de nourriture et le traitement des aliments
Les pièces buccales des Insectes comprennent de l’avant vers l’arrière le labre, les maxilles, les mandibules, le labium ; en relation avec le régime alimentaire, les pièces buccales présentent des formes variées (types broyeur, suceur, lécheur, piqueur).

 

pléon : abdomen des Arthropodes crustacés, portant des appendices appelés pléopodes

 

pléopode : appendice porté par le pléon chez les Arthropodes crustacés

 

plexus : réseau nerveux ou vasculaire ; les plexus nerveux sont des sites d’intégration généralement situés à la périphérie de l’organisme

 

polymorphisme : caractère d’une espèce dont les individus présentent des formes, tailles, couleurs etc. variées ; le polymorphisme reflète l’hétérogénéité des individus d’une même espèce et s’exprime également à l’échelle de la molécule (protéines, ADN, gènes etc.)
Étymologiquement, « poly » signifie « nombreux, abondant » et « morphe » signifie « forme », le terme « polymorphisme » évoque une multiplicité de formes.
Dans le cadre de la biologie des populations, le terme polymorphisme désigne la coexistence au sein d’une même population de plusieurs types morphologiques distincts et déterminés génétiquement (indépendamment des gènes rares) ; si le polymorphisme au sens strict concerne des caractères morphologiques (polychromatisme pour les couleurs, par exemple), la notion est étendue aux caractères des chromosomes, ainsi qu’à ceux relevant de la physiologie, de l’écologie et de l’éthologie (résistance aux températures, vitesse de développement etc.), de la biochimie (polymorphisme enzymatique par exemple).

 

population : ensemble d’individus appartenant à une même espèce et occupant une même aire géographique
Une population constitue une communauté de reproduction au sein de laquelle interviennent des échanges de gènes.

 

pronotum : partie dorsale (tergite) du premier segment thoracique des Insectes

 

propodéum : premier segment abdominal des Hyménoptères, fusionné avec le thorax et formant la « taille »

 

prothorax : premier segment thoracique des Insectes

 

psammivorie : prise alimentaire consistant en l’ingestion de sable contenant des particules alimentaires ; la psammivorie relève de la microphagie, la taille des particules ingérées étant faible par rapport à celle de l’organisme
Étymologiquement, « psammi » signifie « sable » et « vorie » signifie « avaler », en référence à l’ingestion de sable.

 

ptérostigma : petite tache colorée située à l’extrémité des ailes chez divers Insectes à ailes translucides ; synonyme de stigma

 

ptérothorax : structure issue de l’association étroite du mésothorax et du métathorax des Insectes, support des ailes

 

puparium : structure entourant la nymphe chez certains Diptères, correspondant à la dernière exuvie larvaire, souvent en forme de tonnelet

 

pupe : forme nymphale des Insectes ; présente chez les Diptères comme les Mouches, la pupe correspond à un individu totalement enfermé dans la dernière exuvie larvaire et complètement immobile ; l’exuvie appelée puparium est rigide du fait d’un tannage quinonique, et ressemble souvent à un tonnelet, la procuticule décollée prenant une forme ovoïde ou globuleuse

 

Pycnogonide : classe d’Arthropodes, composée d’animaux marins, dont le corps est formé d’un céphalon muni d’une trompe à l’extrémité de laquelle s’ouvre la bouche, associée à des chélicères, et d’un tubercule oculaire portant les yeux, d’un tronc associé à 4 à 6 paires de pattes longues et grêles, et d’un abdomen réduit
Étymologiquement « pycno » signifie « épais, fort » et « gonum » signifie « articulation, genou », le terme Pycnogonide est une référence aux articulations multiples des pattes.
Selon la classification consultée, les Pycnogonides incluant les Pantopodes sont placés au sein des Chélicérates ou considérés comme un groupe frère de ces derniers (dans ce cas, Pycnogonides et Chélicérates forment le groupe des Chélicériformes).

 

radiole : tentacule d’Annélide dont la structure comprend du tissu de soutien cartilagineux, des vaisseaux sanguins et des nerfs longitudinaux

 

ravisseuse : qualifie une structure (généralement une patte) adaptée à la préhension, permettant de saisir et d’attraper une proie par exemple

 

rostre : structure saillante et pointue, située à l’avant de la tête ; selon les cas, il s’agit de pièces buccales ou d’un prolongement de la cuticule

 

sang : liquide extracellulaire présent dans un appareil circulatoire clos, endigué sur la totalité de son parcours de circulation

 

saprophage : qualifie un organisme se nourrissant de matière en décomposition
Étymologiquement « sapro » signifie « matière en décomposition » et « phago » signifie « manger, mangeur »

 

saproxylophage : qualifie un organisme se nourrissant de matière en décomposition et notamment de bois mort

 

scarabéiforme : qualifie une forme larvaire des Insectes également appelée ver blanc, peu agile, se déplaçant peu et vivant sous terre ou dans le bois en décomposition, se nourrissant de végétaux, de matière organique en décomposition, de graines, fruits et tiges ; synonyme de mélolonthoïde
Présente chez les Coléoptères comme le Hanneton ou le Bousier et divers Hyménoptères, la larve scarabéiforme possède un corps mou et un abdomen volumineux replié sous la face ventrale, au sein duquel les excréments sont accumulés, dans une poche rectale en cul de sac ; la tête sclérifiée porte des pièces buccales de type broyeur mais est dépourvue d’yeux composés et d’ocelles.

 

sclérotine : molécule issue du tannage quinonique des protéines constitutives de la cuticule (arthropodine) des Arthropodes

 

sclérite : plaque rigide, élément de la cuticule (ou exosquelette) recouvrant le corps d’un Insecte ; chaque segment est entouré d’un ensemble de sclérites : tergite dorsal, pleurites latéraux et sternite ventral

 

scutellum : chez les Insectes, partie la plus postérieure de la face dorsale d’un segment thoracique, située à l’arrière du pré-scutum et du scutum ; le scutellum est surtout visible au niveau du mésothorax et est parfois très développé (Hémiptères)

 

segment : unité corporelle ; les segments sont répétés le long de l’axe antéro-postérieur et constituent, associés les uns aux autres voire fusionnés, les régions corporelles

 

séreuse : association d’un tissu épithélial et d’un tissu conjonctif fibreux organisée en deux feuillets, l’un au contact des organes (feuillets viscéral) et l’autre du côté de la paroi du corps (feuillets pariétal), délimitant une étroite cavité remplie de liquide
Le péritoine, la plèvre et le péricarde des Mammifères sont des séreuses.

 

soie : expansion tégumentaire produite chez les Insectes par une cellule spécialisé de l’épiderme (cellule trichogène)

 

sous-muqueuse : tissu conjonctif fibreux formant une tunique située sous la muqueuse, entourée par la musculeuse, dans la paroi des organes creux

 

spermatide : cellule germinale mâle engagée dans la formation de spermatozoïdes, ayant terminé les deux divisions de méiose, et évoluant en spermatozoïde par une processus de différenciation appelé spermiogenèse
Les spermatides sont haploïdes, possédant un exemplaire de chaque chromosome à une chromatide.

 

spermatocyte : cellule germinale mâle engagée dans la formation de spermatozoïdes, subissant la méiose
Les spermatocytes I sont diploïdes, possédant une paire de chaque chromosome formé de deux chromatides, et par la première division de méiose sont transformés en spermatocytes II.
Les spermatocytes II sont haploïdes, possédant un exemplaire de chaque chromosome à deux chromatides, et par la seconde division de méiose sont transformés en spermatides.

 

spermatogenèse : formation des gamètes mâles, ou spermatozoïdes, impliquant les processus de méiose et de différenciation
Lors de la spermatogenèse, les cellules germinales passent successivement par les stades spermatogonie, spermatocyte I, spermatocyte II, spermatide et spermatozoïde.

 

spermatogonie : cellule germinale mâle dont la multiplication est à l’origine de nouvelles spermatogonies et de spermatocytes I s’engageant dans la formation de spermatozoïdes

 

spermatozoïde : gamète mâle haploïde, issu de la spermatogenèse, et impliqué dans la fécondation

 

spermatophore : structure formée d’une enveloppe et contenant les spermatozoïdes, produite par le mâle et transmise au partenaire lors de la reproduction
Étymologiquement, « spermatos » signifie « semence, graine » et « phoros » signifie « qui porte », le spermatophore désigne une structure impliquée dans la transmission des spermatozoïdes

 

stigma : petite tache colorée située à l’extrémité des ailes chez divers Insectes à ailes translucides ; synonyme de ptérostigma

 

stigmate : orifice externe de l’appareil respiratoire trachéen des Arthropodes

 

stridulation : émission de sons grâce au frottement d’une partie du corps contre une autre

 

stylet : pièces tégumentaire en forme d’aiguille chez les Insectes ; ce terme s’applique aux pièces buccales de type piqueur mais aussi à l’aiguillon des Hyménoptères

 

suspensivorie : prise alimentaire réalisée à partir de particules en suspension dans l’eau, relevant de la microphagie, la taille des particules ingérées étant faible par rapport à celle de l’organisme
Le terme suspensivorie est synonyme de l’expression microphagie par filtration, la capture des particules alimentaires étant effectuée par filtration de l’eau du milieu.
Étymologiquement, « suspensi » signifie « en suspension » et « vorie » signifie « avaler », en référence à l’ingestion de particules alimentaires flottant dans l’eau.

 

Portraits

Images et poésies


Albums d’images

Biodiversité urbaine
Le Souci

 

 

 

 

 

Délices histologiques
Panache de la Sabelle

À visiter

Des fleurs à notre porte