Codex virtualis
Qui sont ils ?
En-tête
Calendrier
août 2019
L M M J V S D
« Juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Archives

Semaine 51-2018

Une citation

« Il est bon de franchir chaque jour une étape, comme l’eau qui ne stagne pas. »

J. al-Din Rumi

 

Une image

 

Voir l’image de plus grande taille

 

Voir l’image légendée

 

L’image de la semaine 51-2018 provient de l’observation d’une coupe histologique au stéréomicroscope.

Elle est constituée d’une structure approximativement ovale, délimitée par une enveloppe composite relativement épaisse. Elle comprend un espace semblant vide dans lequel sont localisées des unités de formes et d’organisations diverses.
La structure présente un plan de symétrie médian, de part et d’autre duquel les unités corporelles sont répétées, à la manière d’une image dans un miroir. Elle est caractérisée par une symétrie bilatérale.

 

À l’instar de l’image de la semaine 50-2018 de Codex virtualis, l’enveloppe comporte :

une fine tunique externe et continue, dans laquelle alternent des sous-unités sombres et claires, surmontée d’un étroit liseré ;

une tunique moyenne plus épaisse, formée de fibres à disposition circulaire ;

une tunique interne également épaisse, constituée de fibres agencées radialement.

Il s’agit respectivement d’un épiderme, épithélium simple et prismatique, recouvert d’une cuticule, de fibres musculaires lisses circulaires et de fibres musculaires lisses longitudinales.
Une telle enveloppe indique que la coupe concerne le corps entier d’une animal.

 

Dans la région médiane et inférieure, une structure comportant deux sous-unités circulaires, pleines et accolées, entourée d’une enveloppe fibreuse est présente.

Elle est surmontée d’un organe ovale, possédant une lumière bordée par une fine couche continue ceinte par une épaisse tunique ajourée.

Ce sont vraisemblablement une structure pleine et un organe tubuleux coupés transversalement.
En l’occurrence, leurs organisations sont caractéristiques d’une chaîne nerveuse ventrale et d’un tube digestif.

 

L’espace semblant vide est certainement un compartiment liquidien.
Il contient des structures localisées de part et d’autre de la chaîne nerveuse et du tube digestif, de forme ovale ou circulaire et délimitées par une tunique continue et peu épaisse, correspondant à un épithélium simple cubique.
Il s’agit vraisemblablement d’un organe tubuleux et contourné coupé longitudinalement ou transversalement.
Il pourrait correspondre à un organe excréteur de type métanéphridien.

 

La présence d’un épiderme simple et prismatique recouvert d’une fine cuticule, de fibres musculaires lisses circulaires et longitudinales, de vastes cavités liquidiennes, d’une chaîne nerveuse ventrale, d’un tube digestif médian et d’organes excréteurs tubuleux baignant dans les cavités liquidiennes, suggère que l’animal sectionné est un Annélide. Il s’agit d’un Lombric également appelé Ver de terre.
La région inférieure de la coupe correspond à sa face ventrale et la région supérieure à sa face dorsale. Les cavités corporelles sont des cavités cœlomiques. La région du tube digestif présente dans la coupe est l’œosophage, décrit dans les articles des semaines 30-2018, 31-2018 et 32-2018.

 

Les unités observées de part et d’autre de la chaîne nerveuse présentent une lumière bordée d’une paroi formant des replis. Elles sont incluses dans deux ensembles denses et relativement homogènes. Les premiers correspondent à des spermiductes, conduits acheminant les spermatozoïdes dans le milieu extérieur, et les seconds aux sacs testiculaires, régions spécialisées des cavités cœlomiques contenant les testicules.

Les cellules germinales des testicules évoluent en spermatogonies qui sont libérées dans les vésicules séminales en continuité avec les sacs testiculaires. Elles correspondent aux masses dorsales, latérales et médiane de la coupe. Les spermatogonies y évoluent en spermatozoïdes avant d’être pris en charge par les spermiductes.

 

Pour en savoir plus, consulter :

les pages Premiers pas histologiques de Codex virtualis (adresse : http://codexvirtualis.fr/codex/de-lorganisation-interne/premiers-pas-histologiques)

Burkitt H.G., Young B., Heath J.W., 1993 – Histologie fonctionnelle Wheater. Arnette, 408p. Paris

Heusser S., Dupuy H.G., 2015 – Atlas biologie animale. Dunod, 220p. Paris

Leake L. D., 1975 – Comparative histology, an introduction to the microscopic structure of animals. Academic press, 738p. London, New York, San Francisco

 


Les commentaires sont fermés.

Portraits

Images et poésies


Albums d’images

Biodiversité urbaine
Le Souci

 

 

 

 

 

Délices histologiques
Panache de la Sabelle

À visiter

Des fleurs à notre porte