Codex virtualis
Qui sont ils ?
En-tête
Calendrier
décembre 2019
L M M J V S D
« Août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Archives

Semaine 22-2019

Une citation

« Un jour j’irai vivre en théorie parce qu’en théorie tout se passe bien. »

Anonyme

 

Une image

 

Voir l’image de plus grande taille

 

Voir l’image légendée

 

L’image de la semaine 22-2019 provient de l’observation d’une coupe histologique à l’objectif x40 du microscope photonique.

Elle comporte deux ensembles verticaux présentant chacun deux lumières de forme circulaire ou ovale, bordées d’une paroi relativement épaisse. Ils sont entourés d’un espace semblant vide et isolés par une étroite structure verticale.

Il s’agit vraisemblablement d’organes tubuleux coupés transversalement ou obliquement, et baignant dans une cavité liquidienne.

 

Les parois des tubes contiennent des unités ovales bien délimitées et finement ponctuées, autour desquelles des milieux hétérogènes et différents d’un tube à l’autre sont présents.
Les unités ovales correspondent à des noyaux et les milieux les entourant à des cytoplasmes. L’ensemble constitue des cellules animales. Agencées en une unique couche et aussi hautes que larges, elles forment des épithéliums simples et cubiques.

Dans les tubes situés à gauche de l’image, les cellules possèdent des stries basales et une région apicale claire.
Dans les tubes localisés à droite de l’image, les cellules ont un cytoplasme clair grossièrement granuleux et portent de longues expansions apicales ondulées, correspondant vraisemblablement à une ciliature.

 

Les tubes sont recouverts en périphérie d’une fine tunique fibreuse dans laquelle des massifs circulaires composites sont présents, surmontée d’une étroite assise de cellules plates. Elles adhèrent étroitement aux tubes de gauche et sont désolidarisées des tubes de droite

Il s’agit respectivement de tissu conjonctif fibreux contenant des vaisseaux sanguins et d’un épithélium simple pavimenteux. Ils marquent la limite entre les tubes et la cavité liquidienne qui les entoure.

De vastes espaces liquidiens sont caractéristiques du plan d’organisation des Annélides comme le Lombric, également appelé Ver de terre.
Chaque segment corporel, ou métamère, est organisé autour d’une cavité remplie de liquide, qualifiée de cœlomique. Elle est bordée d’un épithélium cœlomique, simple et pavimenteux, reposant sur du tissu conjonctif fibreux, qui l’isole des organes qui y baignent.

 

Parmi les organes contenus dans les cavités cœlomiques du Lombric figurent les organes excréteurs appelés métanéphridies.

Chaque segment corporel comporte une paire de métanéphridies, présentées dans l’article de la semaine 18-2019 de Codex virtualis.
Elles sont formées d’un néphrostome, pavillon cilié ouvert dans la cavité cœlomique du métamère n, et d’un tube néphridien contourné, ouvert sur l’extérieur dans le métamère n+1 par un néphridiopore.
Le tube néphridien est constitué successivement d’une région grêle, d’une région moyenne et d’une région large creusées dans des cellules, puis d’une vessie.

Le néphrostome est décrit dans l’article de la semaine 17-2019. Il recueille le liquide cœlomique chargé de déchets du métabolisme provenant du sang et le transfère au tube néphridien, donnant naissance à l’urine primitive.
La région grêle ayant fait l’objet de l’article de la semaine 19-2019 est le siège d’une modification de la composition de l’urine primitive par sécrétion de déchets du métabolisme azoté et d’ions minéraux présents dans le sang des vaisseaux à la métanéphridie.
La région moyenne décrite dans l’article de la semaine 20-2019 ainsi que la région large présentée en semaine 22-2019 réalisent inversement la réabsorptions de protéines, d’ions et d’eau depuis l’urine vers le sang, contribuant à la formation de l’urine définitive.

 

Pour en savoir plus, consulter :

les pages Premiers pas histologiques de Codex virtualis (adresse : http://codexvirtualis.fr/codex/de-lorganisation-interne/premiers-pas-histologiques)

Burkitt H.G., Young B., Heath J.W., 1993 – Histologie fonctionnelle Wheater. Arnette, 408p. Paris

Goodrich E.S., 1932 – On the nephridiostome of Lumbricus. Quarterly journal of microscopical science, 75 : 165-179 (adresse : http://jcs.biologists.org/content/joces/s2-75/297/165.full.pdf)

Heusser S., Dupuy H.G., 2015 – Atlas biologie animale. Dunod, 220p. Paris

Leake L. D., 1975 – Comparative histology, an introduction to the microscopic structure of animals. Academic press, 738p. London, New York, San Francisco

Ramsay J.A., 1949 – The site of formation of hypotonic urine in the nephridium of Lumbricus. Journal of experimental biology, 26 : 65-75 (adresse : http://jeb.biologists.org/content/jexbhttps://codexvirtualis.frio/26/1/65.full.pdf)

 


Les commentaires sont fermés.

Portraits

Images et poésies


Albums d’images

Biodiversité urbaine
Le Souci

 

 

 

 

 

Délices histologiques
Panache de la Sabelle

À visiter

Des fleurs à notre porte