Codex virtualis
Qui sont ils ?
En-tête
Calendrier
février 2019
L M M J V S D
« Jan    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  
Archives

Glossaire : de D à H

 

décidue (nom féminin ; pluriel : décidues) :
partie de la muqueuse utérine éliminée lors de la parturition, avec le placenta (Mammifères)
(de decidua = qui tombe)

 

définitif (féminin : définitive ; pluriel : définitifs ; définitives) : dont le traitement par l’organisme est terminé, qui ne sera plus modifiée (substance ou solution)
(de définitivus = définitif)

 

dendrite (nom féminin ; pluriel : dendrites) :
ramification, notamment à l’échelle cellulaire ; les dendrites des neurones assurent une conduction centripète du message nerveux
(de dendron = arbre)

 

dendritique (féminin : dendritique ; pluriel : dendritiques ; dendritiques) : relatif à une dendrite ; qui porte des dendrite ; les cellules dendritiques du système immunitaire, présentatrices d’antigènes, présentent parfois des dendrites
dendrit-= dendrite (de dendron = arbre)

 

dent (nom féminin ; pluriel : dents) : organe
associé à la bouche, dur, impliqué dans la prise de nourriture et/ou son broyage (Échinodermes, Vertébrés) ; structure pointue et dure portée par une pièce anatomique (pièce buccale d’Euarthropode, radula d’Eumollusque…)
(de dens = dent)

 

dentine (nom féminin ; pluriel : dentines) : substance entrant dans la composition des dents, également appelée ivoire (Vertébrés)
dent- = dent ; -ine= substance (de dens = dent)

 

denture (nom féminin ; pluriel: dentures) : ensemble et caractéristiques des dents d’un animal (Vertébrés)
dent- = dent (de dens = dent)

 

dépositivore (féminin : dépositivore ; pluriel : dépositivores ; dépositivores) : qualifie un animal pratiquant la dépositivorie
Le terme dépositivorie dérive de l’expression « deposit-feeder », « vorie » signifiant « avaler », en référence à l’ingestion de particules déposée à la surface du substrat.

 

dépositivorie (nom féminin ; pluriel : dépositivories) : prise alimentaire consistant en l’ingestion de particules déposées à la surface ou dans la profondeur du substrat, généralement des débris ; la dépositivorie relève de la microphagie, la taille des particules ingérées étant faible par rapport à celle de l’organisme
Le terme dépositivorie dérive de l’expression « deposit-feeder », « vorie » signifiant « avaler », en référence à l’ingestion de particules déposée à la surface du substrat.

 

derme (nom masculin ; pluriel : dermes) : tissu
conjonctif fibreux localisé sous l’épiderme, l’ensemble constituant le tégument (Échinodermes, Vertébrés)
(de derma = peau)

 

dermique (féminin : dermique ; pluriel : dermiques ; dermiques) : relatif au derme ; localisé dans le derme
derm- = derme (de derma = peau)

 

descendant (féminin : descendante ; pluriel : descendants ; descendantes) : qui est orienté de haut en bas (structure, circulation) ; la branche descendante de l’anse de Henlé du néphron achemine l’urine de haut en bas (de la surface vers la profondeur du rein – Mammifères)
(de descendere = descendre)

 

desquamer (verbe) : éliminer les couches superficielles de la peau, sous forme de lambeaux ou d’écailles (Vertébrés)
(de squama = écaille)

 

dessiccation (nom féminin ; pluriel : dessiccations : perte d’eau, dessèchement
(de dessiccatio = dessiccation)

 

deutérostomien (féminin : deutérostomienne ; pluriel : deutérostomiens ; deutérostomiennes) : qualifie un organisme dont le premier orifice digestif formé au cours du
développement (blastopore) correspond à ou marque l’emplacement du futur anus, la bouche étant percée secondairement
deutér(o)- = second ; -stom- = bouche (de deuteros = second ; stoma = bouche)

 

deutocérébron (nom masculin ; pluriel : deutocérébrons) : région moyenne des centres nerveux céphaliques et dorsaux, innervant notamment les antennes (Euarthropodes) ; les centres nerveux antérieurs et dorsaux sont représentés par trois régions successives appelées, de l’avant vers l’arrière, protocérébron, deutocérébron et tritocérébron
deut(o)- = deuxième ; cérébr(o)- = cerveau (de deuteros = deuxième ; cerebrum = cerveau)

 

développement (nom masculin ; pluriel : développements) : formation d’une structure ; phase de la vie d’un animal s’étendant de la formation du zygote à l’acquisition de la maturité sexuelle, caractérisé par la mise en place du plan d’organisation et la croissance
Le développement est divisé en :

développement embryonnaire, compris entre la formation du zygote et l’éclosion ou la parturition, se déroulant au sein des enveloppes de l’œuf ou de l’organisme maternel

développement post-embryonnaire, compris entre l’éclosion ou la parturition et l’acquisition de la maturité sexuelle.

(de des = éloignement, séparation ; faluppa = balle de blé)

développement direct : développement dans lequel l’éclosion ou la naissance libère un individu juvénile ; le développement post-embryonnaire consiste principalement en un processus de croissance

 

développement embryonnaire : période du cycle de développement débutant avec la fécondation et prenant fin avec l’éclosion (développement embryonnaire se déroulant au sein des enveloppes de l’œuf) ou la naissance (développement embryonnaire se déroulant au sein de l’organisme maternel)

 

développement indirect : développement dans lequel l’éclosion ou la naissance libère une larve ; le développement post-embryonnaire consiste en des processus de croissance et de morphogenèse, il comporte une métamorphose

 

développement post-embryonnaire : période du cycle de développement débutant à l’éclosion de l’œuf et prenant fin avec l’acquisition de la maturité sexuelle

 

diapause (nom féminin ; pluriel : diapauses) : forme de vie ralentie ou léthargie, contrôlée, et survenant généralement lors d’une période pendant laquelle les conditions du milieu sont défavorables ; la diapause peut concerner toute phase du cycle de vie, et le cas échéant se traduire par un arrêt temporaire du développement
Étymologiquement « dia » signifie « séparation, distinction », le terme diapause est une référence à une pause séparant deux périodes du cycle de vie

 

diaphragme (nom masculin ; pluriel : diaphragmes) : muscle maquant la limite entre thorax et abdomen, impliqué dans la ventilation (Vertébrés tétrapodes) ; voile obturant l’ombrelle des méduses (Cnidaires)
(de diaphragma = cloison)

 

diaphysaire (féminin : diaphysaire ; pluriel : diaphysaires ; diaphysaires) : relatif à la diaphyse
diaphys- = diaphyse (de diaphusis = séparation, interstice)

 

diaphyse (nom féminin ; pluriel : diaphyses) : région moyenne, cylindrique, d’un os long, séparant les deux extrémités appelées épiphyses ; la diaphyse est également appelée corps de l’os (Vertébrés)
(de diaphusis = séparation, interstice avec avec dia = en séparant ; phusis = faire naître, croître)

 

diencéphale (nom masculin ; pluriel : diencéphales) : deuxième région de l’encéphale le long de l’axe antéropostérieur, formée de l’épithalamus et de l’épiphyse dorsaux, du thalamus latéral et de l’hypothalamus ventral, localisée entre le télencéphale et le mésencéphale, dérivée de la première vésicule de l’encéphale embryonnaire appelée proencéphale ou prosencéphale (Vertébrés)
di- = deux ; encéphale (de dis = deux ; egkaphalos = qui est dans la tête)

 

diffuser (verbe) : se répandre dans le respect du gradient de concentration, à l’échelle de l’organisme, de l’organe, du tissu comme de la cellule
(de diffundere = répandre)

 

diffusion (nom féminin ; pluriel : diffusions) : déplacement d’une substance selon son gradient de concentration, à l’échelle de l’organisme, de l’organe, du tissu comme de la cellule
(de diffusio = répandre, séparer)

 

digérer (verbe) : réaliser une digestion
(de digerere = distribuer)

 

digestion (nom féminin ; pluriel : digestions) : traitement de la nourriture ; réduction de la taille des particules alimentaires ingérées (digestion mécanique) et simplification des molécules qui les constituent (digestion chimique)
(de digestio = distribution de la nourriture dans le corps)

 

digestif (féminin : digestive ; pluriel : digestifs ; digestives) : relatif à la digestion
digest- = digestion (de digestio = distribution de la nourriture dans le corps)

 

dimorphisme sexuel : propriété d’une espèce représentée par des formes mâles et femelles distinctes, présentant des différences morphologiques appelées caractères sexuels secondaires
di- = deux ; morph(o)- = forme (de dis = deux fois ; morphe = forme)

 

diploblastique (féminin : diploblastique ; pluriel : diploblastiques ; diploblastiques) : qualifie un animal dont le plan d’organisation est mis en place à partir de deux feuillets embryonnaires, l’ectoderme et l’endoderme
dipl(o)- = double ; blast- = germe (de diploos = double ; blastos = germe)

 

diploïde (féminin : diploïde ; pluriel : diploïdes ; diploïdes) : qualifie une cellule contenant deux exemplaires de chaque chromosome ou un organisme dont les cellules somatiques contiennent deux exemplaires de chaque chromosome
diploïd- = diploïdie (de diploos = double ; eidos = aspect)

 

diploïdie (nom féminin ; pluriel : diploïdies) : état d’une cellule contenant deux exemplaires de chaque chromosome ou d’un organisme dont les cellules somatiques contiennent deux exemplaires de chaque chromosome
dipl(o)- = double ; -(o)ïde = d’aspect (de diploos = double ; eidos = aspect)

 

Diptère (nom masculin ; pluriel : Diptères) : ordre d’Insectes correspondant aux Mouches, Moustiques, Taons, Tipules etc., caractérisés notamment par une réduction de la deuxième paire d’ailes (transformation en balanciers ou haltères), la première paire d’ailes étant membraneuse, et un appareil buccal de type suceur, fréquemment piqueur
Étymologiquement « di » signifie « deux » et « pteron » signifie « aile », le terme Diptère est une référence à la possession de deux ailes seulement

 

direct (féminin : directe ; pluriel : directs ; directes) : qualifie un développement dans lequel l’individu issu du développement embryonnaire est semblable à l’adulte en termes de morphologie, d’anatomie, de milieu et de mode de vie ; le développement embryonnaire conduit à un individu juvénile
(de directus = en ligne droite)

 

dissépiment (nom masculin ; pluriel : dissépiments) : cloison transversale séparant les métamères, formée par l’association de la paroi postérieure d’un métamère et la paroi antérieure du métamère suivant (Annélides)
(de dissepimentum = qui sépare)

 

distal (féminin : distale ; pluriel : distaux ; distales) : qualifie la structure la plus éloignée du point de référence
(de distans = le plus éloigné)

 

diurèse (nom féminin ; pluriel : diurèses) : élimination d’eau urinaire
(de diouresis = diurèse)

 

diverticule (nom masculin ; pluriel : diverticules) : expansion d’une structure creuse résultant d’une évagination de sa paroi ; la lumière du diverticule est en continuité avec celle de la structure dont il est issu
(de diverticulum = endroit écarté)

 

division (nom féminin ; pluriel : divisions) : processus permettant la formation de deux structures à partir d’une structure mère (cellule, noyau)
(de dividere = séparer)

 

docoglosse (féminin : docoglosse ; pluriel : docoglosses ; docoglosses) : qualifie une radula aux dents peu nombreuses, latérales et marginales, la dent médiane manquant
doco- = poutre ; glosse = langue, trompe (de dokos = poutre ; glossa = langue, trompe)

 

dorsal (féminin : dorsale ; pluriel : dorsaux ; dorsales) : relatif au dos ; situé du côté du dos
(de dorsalis, de dorsum = dos)

 

dorsalement (adverbe) : en position dorsale
dorsal- = dorsal (de dorsalis, de dorsum = dos)

 

dorso-ventral (féminin : dorso-ventrale ; pluriel : dorso-ventraux ; dorso-ventrales) : qui est orienté du dos vers le ventre
dors(o)- = relatif au dos ; ventral ( de dorsalis, de dorsum = dos ; ventralis, de venter = ventre)

 

dos (nom masculin ; pluriel : dos) : face du corps opposée au ventre, défini par la présence de la bouche
(de dorsum = dos)

 

duodénal (féminin : duodénale ; pluriel : duodénaux ; duodénales) : relatif au duodénum
duodén- = duodénum (de duodenum digitorum = partie de l’intestin longue de douze doigts)

 

duodénum (nom masculin ; pluriel : duodénums) : région de l’intestin grêle faisant suite à l’estomac, recevant la bile et le suc pancréatique (Vertébrés)
(de duodenum digitorum = partie de l’intestin longue de douze doigts)

 

duplication (nom féminin ; pluriel : duplications) : reproduction d’une structure, aboutissement à son doublement (chromosomes)
(de duplicatio = double)

 

écaille (nom féminin ; pluriel : écailles) : structure tégumentaire en forme de lamelle ou de plaque (Sélaciens, Téléostéens, Lépidosauriens) ; chez les Insectes, structure creuse secrétée par une cellule épidermique, fixée par un pédicelle dans une cupule du tégument ; il s’agit en fait d’une soie modifiée dont la forme est variable (large et aplatie, allongée et étroite…)
(de skalja = coquille, tuile)

 

Ecdysozoaire (nom masculin ; pluriel : Ecdysozoaires) : désigne un taxon d’animaux dont la croissance est réalisée par des mues, en relation avec la possession une cuticule externe rigide ; les Ecdysozoaires sont notamment représentés par les Euarthropodes et les Nématozoaires
ecdys(o)- = mue ; -zoaire = animalcule (de ecdysis = se dépouiller ; zoon = animal)

 

ecdystéroïde (nom masculin ; pluriel : ecdystéroïdes) : molécule à rôle hormonal dont la structure comporte un stérol, impliquée dans le contrôle de la mue (Euarthropodes)
ecdys(o)- = mue ; stéroïde (de ecdysis = se dépouiller ; stereos = solide ; eidos = aspect)

 

Échinide (nom masculin ; pluriel : Échinides) : désigne un taxon d’animaux possédant notamment un tégument hérissé de piquants, longs et nombreux ; les Échinides sont des Échinodermes et correspondent aux Oursins
échin(o)- = hérissé de piquants ; -ide = terminaison taxonomique (de ekhinos = coque piquante, oursin)

 

Échinoderme (nom masculin ; pluriel : Échinodermes) : désigne un taxon d’animaux caractérisés notamment par un tégument hérissé de piquants ; les Échinodermes incluent les Étoiles de mer, les Oursins, les Holothurides
échin(o)- = hérissé de piquants ; derme (de ekhinos = coque piquante, oursin ; derma = peau)

 

éclosion (nom féminin ; pluriel : éclosions) : rupture de l’enveloppe de l’œuf libérant l’individu qui s’y est développé ; l’éclosion marque la fin du développement embryonnaire
(de exclaudere = ouvrir)

 

écologie : étude des relations entre les êtres vivants et le milieu, et des rapports entre les êtres vivants eux-mêmes
éco- = habitat ; -logie = science (de oikos = maison ; logos = discours)

 

écosystème : ensemble composé d’une communauté d’êtres vivants (biocénose) et de l’environnement dans lequel ils vivent (biotope)
éco- = habitat ; -système (de oikos = maison ; sustema = réunion de plusieurs parties en un corps)

 

ectoderme (nom masculin ; pluriel : ectodermes) : ensemble cellulaire formé au cours du développement embryonnaire, également appelé feuillet, localisé à la surface de l’embryon
ecto- = externe ; derme (de ektos = au dehors ; derma = peau)

 

ectodermique (féminin : ectodermique ; pluriel : ectodermiques ; ectodermiques) : relatif à l’ectoderme
ectoderm- = ectoderme (de ektos = au dehors ; derma = peau)

 

ectoplacenta (nom masculin ; pluriel : ectoplacentas) : région issue de la prolifération du trophoblaste, en relation avec la muqueuse utérine, impliquée dans la formation du placenta (Vertébrés mammifères)
ecto- = externe ; placenta (de ektos = au dehors ; plakous = galette, gâteau plat)

 

ectoplacentaire (féminin : ectoplacentaire ; pluriel : ectoplacentaires ; ectoplacentaires) : relatif à l’ectoplacenta
ectoplacenta- = ectoplacenta (de ektos = au dehors ; plakous = galette, gâteau plat)

 

effecteur (féminin : effectrice ; pluriel : effecteurs ; effectrices) : qualifie une structure mettant en œuvre la réponse à un message, nerveux ou hormonal
(de effector = effecteur)

 

efférent (féminin : efférente ; pluriel : efférents ; efférentes) : qui émerge d’un organe ; un vaisseau sanguin efférent draine le sang d’un organe, un nerf efférent achemine des informations provenant d’un organe, un canal efférent part d’un organe
(de efferens = portant dehors)

 

élasmoïde (féminin : élasmoïde ; pluriel : élasmoïdes ; élasmoïdes) : qualifie une écaille d’origine dermique, lamelleuse, formée d’une plaque fibreuse et de tissu osseux (Vertébrés téléostéens)
élasm(o)- = lame ; -(o)ïde = d’aspect (de elasma = lame ; eidos = aspect)

 

élastine (nom féminin ; pluriel : élastines) : protéine fibreuse possédant une importante élasticité
élast- = ductile ; -ine = substance (de elaunein = pousser)

 

électrorécepteur (nom masculin ; pluriel : électrorécepteurs) : structure sensible à une stimulation de nature électrique, impliquée dans la première phase de la réponse biologique
électr(o)- = électricité ; récepteur (de electrum = ambre ; receptus = recevoir)

 

électrorécepteur (féminin : électroréceptrice ; pluriel : électrorécepteurs ; électroréceptrices) : qui est sensible à une stimulation de nature électrique
électr(o)- = électricité ; récepteur (de electrum = ambre ; receptus = recevoir)
 

élytre : aile antérieure durcie et de consistance cornée ne présentant pas de nervure visible ; elle ne prend pas une part active dans le vol
(de elutron = étui des ailes des Insectes)

 

émail (nom masculin ; pluriel : émaux) : substance dure localisée à la surface des dents, constituée de cristaux d’apatite associés à une matrice organique glycoprotéique et glucidique (Vertébrés)
(de smalt = fondre)

 

embryon (nom masculin ; pluriel : embryons) : individu en cours de développement, inclus dans un œuf
(de embruos = qui se développe à l’intérieur)

 

embryonnaire (féminin : embryonnaire ; pluriel : embryonnaires ; embryonnaires) : relatif à un embryon
embryon- = embryon (de embruos = qui se développe à l’intérieur)

 

embryonné (féminin : embryonnée ; pluriel : embryonnés ; embryonnées) : qui contient un embryon (œuf)
embryon- = embryon (de embruos = qui se développe à l’intérieur)

 

encéphale (nom masculin ; pluriel : encéphales) : région antérieure du tube nerveux située dans la tête, renflée et formée de cinq vésicule : le télencéphale, le diencéphale, le
mésencéphale, le métencéphale et le myélencéphale (Vertébrés)
(de egkaphalos = qui est dans la tête)

 

enchondral (féminin : enchondrale ; pluriel : enchondraux ; enchondrales) : qualifie une ossification, formation de tissu osseux, au sein d’un tissu cartilagineux préexistant (Vertébrés) ; synonyme de endochondral
en- = dans ; chondr(o)- = cartilage (de en = dedans ; khondros = cartilage)

 

endochondral (féminin : endochondrale ; pluriel : endochondraux ; endochondrales) : qualifie une ossification, formation de tissu osseux, au sein d’un tissu cartilagineux préexistant (Vertébrés) ; synonyme de enchondral
end(o)- = interne ; chondr(o) = cartilage (de endon = en dedans ; khondros = cartilage)

 

endocrine (féminin : endocrine ; pluriel : endocrines ; endocrines) : qualifie une structure, par exemple une glande, libérant des substances dans le milieu intérieur
end(o)- = interne ; -crine = sécrétion (de endon = en dedans ; krinein = sécréter)

 

endocrinien (féminin : endocrinienne ; pluriel : endocriniens ; endocriniennes) : relatif à une structure endocrine
endocrin- = endocrine (de endon = en dedans ; krinein = sécréter)

 

endocuticule (nom féminin ; pluriel : endocuticules) : couche de la cuticule située au contact de l’épiderme, souple, composée de chitine et de protéines (Euarthropodes) ; l’ensemble endocuticule et exocuticule constitue la procuticule
end(o)- = interne ; cuticule (de endon = en dedans ; cuticula = diminutif de cutis = peau)

 

endocytose (nom féminin ; pluriel : endocytoses) : internalisation d’une portion du milieu environnant (particules ou liquide) par une cellule ; l’endocytose implique une déformation de la membrane, qui englobe la portion du milieu environnant et conduit à la formation d’une vésicule intracellulaire
end(o)- = interne ; -cyt- = cellule ; -ose = processus (de endon = en dedans ; kutos = cellule)

 

endoderme (nom masculin ; pluriel : endodermes) : ensemble cellulaire formé au cours du développement embryonnaire, également appelé feuillet, localisé en profondeur dans l’embryon
end(o)- = interne ; derme (de endon = en dedans ; derma = peau)

 

endodermique (féminin : endodermique ; pluriel : endodermiques ; endodermiques) : relatif à l’endoderme
endoderm- = endoderme (de endon = en dedans ; derma = peau)

 

endogène (féminin : endogène ; pluriel : endogènes ; endogènes : qualifie une structure ou un processus dont l’origine est interne
end(o)- = interne ; -gène = qui engendre (de endon = en dedans ; genos = naissance, origine)

 

endomètre (nom masculin ; pluriel : endomètres) : muqueuse de la paroi utérine
end(o)- = interne ; -mètre = matrice (de endon = en dedans ; metra = matrice)

 

endomysium (nom masculin ; pluriel : endomysiums) : dans un muscle squelettique, tissu conjonctif fibreux entourant les cellules musculaires individuellement
end(o)- = interne ; -my(o)- = muscle (de endon = en dedans ; muos = muscle)

 

endonèvre (nom masculin ; pluriel : endonèvres) : dans un nerf, tissu conjonctif fibreux entourant les axones de cellules nerveuses individuellement
end(o)- = interne ; -nèvr- = nerf, système nerveux (de endon = en dedans ; neuron = nerf)

 

endosquelette (nom masculin ; pluriel : endosquelettes : squelette localisé à l’intérieur de l’organisme, entouré de la musculature et du tégument
end(o)- = interne ; squelette (de endon = en dedans ; skeletos = desséché)

 

endoptérygote : qualifie une Insecte dont la larve possède des ébauches d’ailes internes ; la nymphe possède généralement des ébauches alaires externes non fonctionnelles
Étymologiquement, « endo » signifie « à l’intérieur, interne » et « ptérygo » signifie « aile », « endoptérygote » est une référence au développement interne des ailes
Les ébauches internes présentes chez la larve sont des disques imaginaux. Certains sont à l’origine des ailes, d’autres des pattes, des antennes, des yeux etc.

 

endothélial (féminin : endothéliale ; pluriel : endothéliaux ; endothéliales) : relatif à un endothélium
endothéli- = endothélium (de endon = en dedans ; thele = mamelon)

 

endothélium (nom masculin ; pluriel : endothéliums ou endothelia) : épithélium de revêtement tapissant les cavités cardiaques et les vaisseaux sanguins, au contact du sang (Vertébrés) ; l’endothélium est un épithélium simple et pavimenteux
L’endothélium est le tissu épithélial constitutif de l’intima des vaisseaux sanguins et de l’endocarde du cœur, en association avec la couche sous-endothéliale de nature conjonctive et fibreuse.
end(o)- = interne ; -thélium = tissu de revêtement (de endon = en dedans ; thele = mamelon)

 

énergétique (féminin : énergétique ; pluriel : énergétiques ; énergétiques) : relatif à l’énergie
énerg- = énergie (de energein = agir)

 

énergie (nom féminin ; pluriel : énergies) : grandeur physique correspondant à une force multipliée par une longueur, exprimée en joules
(de energein = agir)

 

entérocœlie (nom féminin ; pluriel : entérocœlies) : modalité de formation du mésoderme au cours du développement : le mésoderme résulte du bourgeonnement de vésicules à partir du tube digestif
entér(o)- = intestin ; -cœl- = cavité (de enteron = intestin ; koiloma = cavité)

 

entérocyte (nom masculin ; pluriel : entérocytes) : cellule de l’épithélium intestinal spécialisée dans l’absorption, possédant une bordure en brosse apicale
entér(o)- = intestin ; -cyte = cellule (de enteron = intestin ; kutos = cellule)

 

enzymatique (féminin : enzymatique ; pluriel : enzymatiques ; enzymatiques) : relatif ou dû à une enzyme
enzym- = enzyme (de en = dans ; zume = levain)

 

enzyme (nom féminin ou nom masculin ; pluriel : enzymes) : protéine d’origine biologique ayant la propriété de catalyser une réaction chimique de manière spécifique ; le nom des enzymes est généralement terminé par le suffixe -ase (de diastasis = séparation)
en- = dans ; -zyme = levain (de en = dans ; zume = levain)

 

épendyme (nom masculin ; pluriel : épendymes) : épithélium tapissant les cavités du système nerveux, ventricules encéphaliques et canal médullaire (Vertébrés)
ép(i)- = sur, au-dessus ; -endyme = membrane organique (de epi = sur ; enduma = vêtement)

 

épicuticule (nom féminin ; pluriel : épicuticules) : couche superficielle de la cuticule, recouvrant la procuticule (Euarthropodes)
ép(i)- = sur, au-dessus ; cuticule (de epi = sur ; cuticula = diminutif de cutis = peau)

 

épiderme (nom masculin ; pluriel : épidermes) : épithélium de revêtement recouvrant le corps, constituant le tégument éventuellement en association avec un derme
ép(i)- = sur, au-dessus ; derme (de epi = sur ; derma = peau)

 

épidermique (féminin : épidermique ; pluriel : épidermiques ; épidermiques) : relatif à l’épiderme
épiderm- = épiderme (de epi = sur ; derma = peau)

 

épididyme (nom masculin ; pluriel : épididymes) : structure surmontant le testicule, constituée d’un tube pelotonné et acheminant les spermatozoïdes vers le spermiducte (Vertébrés mammifères)
ép(i)- = sur, au-dessus ; -didyme = testicule (de epi = sur ; didumos = testicule)

 

épimysium (nom masculin ; pluriel : épimysiums) : dans un muscle squelettique, tissu conjonctif fibreux entourant l’organe
ép(i)- = sur, au-dessus ; -my- = muscle (de epi = sur ; muos = muscle)

 

épineurien (féminin : épineurienne ; pluriel : épineuriens ; épineuriennes) : dont le système nerveux central est localisé en position dorsale, surmontant le tube digestif et l’appareil circulatoire (animal)
ép(i)- = sur, au-dessus ; -neur- = système nerveux, nerf (de epi = sur ; neuron = nerf)

 

épinèvre (nom masculin ; pluriel : épinèvres) : dans un nerf, tissu conjonctif fibreux entourant l’organe
ép(i)- = sur, au-dessus ; -nèvr- = nerf, système nerveux (de epi = sur ; neuron = nerf)

 

épinière (moelle) (pluriel : épinières) : partie postérieure du système nerveux central, faisant suite à l’encéphale (Vertébrés)
(de spina = épine)

 

épiphysaire (féminin : épiphysaire ; pluriel : épiphysaires ; épiphysaires) : relatif à l’épiphyse
épiphys- = épiphyse (de epiphusis)

 

épiphyse (nom féminin ; pluriel : épiphyses) : extrémité d’un os long, renflée, surmontant la diaphyse ; l’épiphyse est également appelée tête de l’os (Vertébrés) ; région
dorsale du diencéphale, correspondant à la glande pinéale, impliquée dans le contrôle des rythmes biologiques (Vertébrés)
(de epiphusis = excroissance, avec epi = sur ; phusis = faire naître, croître)

 

épithalamus (nom masculin ; pluriel : épithalamus) : région dorsale du diencéphale, surmontant le troisième ventricule, jouant le rôle de centre de coordination motrice (Vertébrés)
ép(i)- = sur, au-dessus ; thalamus (de epi = sur ; thalamos = lit)

 

épiprocte (nom masculin ; pluriel : épiproctes) : structure formée par la région médiane du dernier segment abdominal, au-dessus de l’anus (Insectes) ; l’épiprocte est dans certains groupes transformé en long filament
ép(i)- = sur, au-dessus ; proct(o)- = anus (de epi = sur ; proktos = anus)

 

épithélial (féminin : épithéliale ; pluriel : épithéliaux ; épithéliales) : relatif à un épithélium
épithéli(o)- = épithélium (de epi = sur ; thele = mamelon)

 

épithélioneurien (féminin : épithélioneurienne ; pluriel : épithélioneuriens ; épithélioneuriennes) : dont le système nerveux est étroitement associé au tégument (animal)
épithéli(o)- = épithélium ; -neur- = système nerveux, nerf (de epi = sur ; thele = mamelon ; neuron = nerf)

 

épithélium (nom masculin ; pluriel : épithéliums ou épithélia) : tissu localisé à l’interface entre l’organisme et le milieu extérieur, ou à l’interface entre deux compartiments de l’organisme ; l’épithélium joue un rôle de limite entre organisme et milieu ou entre les compartiments de l’organisme ; un épithélium est un tissu principalement composé de cellules et comportant peu de matériel extracellulaire. Les cellules sont jointives, reliées par des jonctions intercellulaires. Ce tissu repose sur une membrane basale et n’est généralement pas irrigué.
Deux principaux types de tissus épithéliaux sont distingués, selon leur fonction majeure :

l’épithélium de revêtement est essentiellement une barrière entre deux milieux, il peut être spécialisé soit dans la protection de l’un des compartiments, soit dans les échanges entre les deux milieux;
l’épithélium glandulaire est un tissu spécialisé dans la sécrétion, formé essentiellement de cellules glandulaires réalisant la synthèse et la libération de molécules de natures variées.

ép(i)- = sur, au-dessus ; -thélium = tissu de revêtement (de epi = sur ; thele = mamelon)

 

érectile (féminin : érectile ; pluriel : érectiles ; érectiles) : qui est capable d’érection
érect = érection (de erigere = dresser)

 

érection (nom féminin ; pluriel : érections) : redressement d’une structure, par raidissement et gonflement
(de erigere = dresser)

 

éruciforme : qualifie une forme larvaire des Insectes également appelée chenille
Présente chez les Lépidoptères et certains Hyménoptères (fausse chenille des Tenthrèdes), la larve éruciforme est caractérisée par la présence de trois paires de pattes thoraciques, un certain nombre de paires de fausses pattes abdominales (cinq au maximum chez les Lépidoptères et jusqu’à huit chez les Tenthrèdes), des pièces buccales de type broyeur et des glandes séricigènes
éruci- = chenille ; forme = qui a l’aspect (de eruca = chenille ; forma = forme, aspect)

 

érythrocyte (nom masculin ; pluriel : érythrocytes) : cellule d’un liquide circulant (sang, hémolymphe, liquide cœlomique) de couleur rouge, également appelée globule rouge, en raison de la présence d’un pigment de couleur rouge capable de fixer le dioxygène
érythr(o)- = rouge ; -cyte = cellule (de eruthros = rouge ; kutos = cellule)

 

espèce (nom féminin ; pluriel espèces) : ensemble d’individus présentant des ressemblances (de forme, d’organisation, de fonctionnement, de comportement) et interféconds
L’espèce est une entité naturelle fondamentale. Elle est désignée par deux termes dans le cadre de la nomenclature binominale : le premier correspond au nom de genre et le second au nom d’espèce.
La notion d’espèce est cependant délicate à définir.

Une espèce peut être définie comme un groupe d’individus présentant des ressemblances. Elle est
identifiée sur la base d’un ensemble de critères phénotypiques (morphologiques, anatomiques, éthologiques etc.) que partagent ses membres et qui les distinguent des représentants des autres espèces. Dans cette perspective, la variabilité des individus au sein des espèces peut poser des problèmes de même que les similitudes entre espèces proches.
Cette conception phénétique de l’espèce constitue une extension de l’ancienne conception typologique de l’espèce.
Dans cette dernière, la définition de l’espèce est réalisée sur la base de caractères morphologiques et anatomiques. L’appartenance d’un individu à une espèce donnée est avérée en comparant cet individu à un individu « type », spécimen ayant servi à la description de l’espèce et conservé dans un musée, par exemple.
L’espèce ainsi décrite est davantage un fait d’observation qu’une notion scientifique.

L’espèce biologique est une autre déclinaison de la notion.
Une espèce biologique est définie comme un groupe de populations naturelles réellement ou potentiellement inter-fécondes, isolées du point de vue reproductif des autres groupes équivalents (E. Mayr).
De ce point de vue, l’espèce est considérée comme un ensemble clos de gènes, représentés par des allèles divers dont les fréquences peuvent varier. Au sein de cet ensemble, des flux géniques existent alors qu’il ne se produit pas de transfert de gènes avec d’autres ensembles.
Cette définition explique les ressemblances phénotypiques observées entre les membres d’une même espèce, ainsi que la variabilité, l’espèce correspondant à une communauté de procréation. Elle pose cependant des problèmes dans le cas des espèces effectuant une reproduction monoparentale (asexuée ou parthénogénétique).

Une troisième manière de concevoir la notion d’espèce relève de l’écologie.
L’espèce écologique est définie comme l’ensemble des individus occupant une même niche écologique (correspondant aux habitats et ressources exploités par ces individus).
Toutefois, l’existence d’espèces pour lesquelles les différents stades de développement occupent des niches écologiques distinctes conduit à corriger la définition et à désigner l’espèce écologique comme un groupe d’individus partageant un ensemble unique de niches écologiques.
Il s’agit d’une entité occupant une zone adaptative, espace abstrait intégrant ressources et compétiteurs, à laquelle elle est adaptée.

Il est vraisemblable que la cohérence des espèces est fondée à la fois sur la communauté de reproduction et les zones d’adaptation, ces deux processus étant à l’origine des constellations phénétiques que sont les espèces. Cette vision globale pourrait constituer une vision pluraliste de l’espèce.

Cependant, les diverses conceptions évoquées n’intègrent pas la dimension temporelle or les espèces sont des entités dont l’existence s’étend sur de nombreuses générations.
Dans cette perspective, une entité phénétique, reproductive et écologique comprise entre deux ramifications d’une phylogenèse peut être considérée comme une espèce qualifiée de cladistique. Pour tenir compte des espèces éteintes, une espèce cladistique est plus précisément définie comme l’entité comprise entre deux ramifications, entre une ramification et l’extinction, entre une ramification et l’instant présent d’une phylogenèse.
Une espèce évolutive est par définition une lignée (séquence de populations ascendantes et descendantes) qui évolue isolément des autres et qui présente ses propres rôles et tendances évolutives (G.G. Simpson).
Alors que les conceptions phénétique, biologique, écologique et pluraliste de l’espèce sont des conceptions instantanées, la conception évolutive est intemporelle.

(de species = aspect)

 

espèce remarquable : expression désignant une espèce présentant un intérêt scientifique, patrimonial, historique, esthétique, économique etc. ; du point de vue scientifique, une espèce peut être considérée comme remarquable en raison de sa rareté, de sa répartition, d’une particularité morphologique, d’un trait de comportement, d’une spécificité écologique…

 

estomac (nom masculin ; pluriel : estomacs) : organe de l’appareil digestif, impliqué dans le malaxage et la digestion des aliments, voire l’absorption des molécules qui en sont issues
(de stomachos = estomac)

 

estran (nom masculin ; pluriel : estrans) : partie du littoral comprise entre les plus hautes et les plus basses mers ; l’estran correspond à la zone de balancement des marées ou zone intertidale
(de strand = grève)

 

eucaryote (féminin : eucaryote ; pluriel : eucaryotes ; eucaryotes) : qualifie une cellule dont l’essentiel du matériel génétique est englobé dans un noyau
eu- = bien, vrai ; -caryo- = noyau (de eu = bien ; karuon = noyau)

 

Euglénobionte (nom masculin ; pluriel : Euglénobiontes) : désigne un taxon d’organismes Eucaryotes unicellulaires incluant les Euglènes, possédant notamment un organite coloré
euglén(o)- = aux beaux yeux ; -bionte = être vivant (de euglenos = aux beaux yeux ; bios = vie)

 

Eumétazoaire (nom masculin ; pluriel : Eumétazoaires) : désigne un taxon d’organismes eucaryotes pluricellulaires animaux, possédant de véritables tissus épithéliaux
eu- = bien, vrai ; métazoaire (de eu = bien ; meta = ensuite ; zoon = animal)

 

Eumollusque (nom masculin ; pluriel : Eumollusques) : désigne un taxon d’animaux possédant notamment un corps mou, formé d’un pied, d’une tête dont la bouche est munie d’une radula et d’une masse viscérale, entouré d’un manteau à l’origine d’un coquille ; les Eumollusques sont représentés par la Moule, l’Escargot et la Seiche, par exemple
eu- = bien, vrai ; – moll- = mou (de eu = bien ; mollis = mou)

 

euthérien (féminin : euthérienne ; pluriel : euthériens ; euthériennes) : qualifie un Mammifère dont le placenta est mis en place à partir de l’allantoïde et du chorion, annexes embryonnaires
eu- = bien, vrai ; -thérien = bête sauvage (de eu = bien ; therion = bête sauvage)

 

évagination (nom féminin ; pluriel : évaginations) : repli d’une structure (paroi d’un organe, couche de cellules, membrane plasmique) vers l’extérieur
(de e = hors de ; vagina = gaine)

 

Excavobionte (nom masculin ; pluriel : Excavobiontes) : désigne un taxon d’organismes Eucaryotes unicellulaires présentant fréquemment une invagination membranaire, à vocation alimentaire ; les Trypanosomes et les Euglènes en sont des représentants
excav- = creuser ; -bionte = être vivant (de ex = hors de ; cavus = creux ; bios = vie)

 

excrétion (nom féminin ; pluriel : excrétions) : fonction d’évacuation des déchets du métabolisme
(de excretio = séparation)

 

excréteur (féminin : excrétrice ; pluriel : excréteurs ; excrétrices) : relatif à l’excrétion
excrét- = excrétion (de excretio = séparation)

 

exocrine (féminin : exocrine ; pluriel : exocrines ; exocrines) : qualifie une structure, par exemple une glande, libérant des substances dans le milieu extérieur
exo- = externe ; -crine = sécrétion (de exo = au dehors ; krinein = sécréter)

 

exocuticule (nom féminin ; pluriel : exocuticules) : couche de la cuticule située au-dessus de l’endocuticule, rigide, composée de chitine et de protéines tannées (Euarthropodes) ; l’ensemble endocuticule et exocuticule constitue la procuticule
exo- = externe ; cuticule (de exo = au dehors ; cuticula = diminutif de cutis = peau)

 

exocytose (nom féminin ; pluriel : exocytoses) : déversement par une cellule du contenu d’une vésicule, dans son environnement ; l’exocytose implique la fusion de la membrane de la vésicule avec la membrane plasmique
exo- = externe ; -cyt- = cellule ; -ose = processus (de exo = au dehors ; kutos = cellule)

 

exogène (féminin : exogène ; pluriel : exogènes ; exogènes) : dont l’origine est externe (structure, processus)
exo- = externe ; -gène = qui engendre (de exo = au dehors ; genos = naissance, origine)

 

exoptérygote (féminin : exoptérygote ; pluriel : exoptérygotes ; exoptérygotes ) : qualifie un Insecte dont le juvénile possède des ébauches d’ailes externes, non fonctionnelles (fourreaux alaires), à croissance progressive au cours des mues
Étymologiquement, « exo » signifie « à l’extérieur, externe » et « ptérygo » signifie « aile », « exoptérygote » est une référence au développement externe des ailes

 

exosquelette (nom masculin ; pluriel : exosquelettes) : squelette localisé à l’extérieur de l’organisme, surmontant le tégument ; il correspond à la cuticule chez les Euarthropodes et à la coquille chez les Eumollusques
exo- = externe, squelette (de exo = au dehors ; skeletos = desséché)

 

expiration (nom féminin ; pluriel : expirations) : processus permettant l’évacuation de l’air contenu dans l’appareil respiratoire, étape de la ventilation en milieu aérien
(de expiratio avec ex = hors de ; spiratio = souffler)

 

extérocepteur (nom masculin ; pluriel : extérocepteurs) : récepteur sensoriel sensible à des stimulations d’origine extérieure à l’organisme
extéro- = à l’extérieur ; -cepteur = récepteur (de exterus = extérieur ; receptus = recevoir)

 

extracellulaire (féminin : extracellulaire ; pluriel : extracellulaires ; extracellulaires) : localisé à l’extérieur d’une cellule
extra = à l’extérieur ; cellulaire (de extra = au dehors ; cellula = diminutif de cella = chambre)

 

extraembryonnaire (féminin : extraembryonnaire ; pluriel : extraembryonnaires ; extraembryonnaires) : localisé à l’extérieur d’un embryon
extra = à l’extérieur ; embryonnaire (de extra = au dehors ; embruos = embryon)

 

extrapulmonaire (féminin : extrapulmonaire ; pluriel : extrapulmonaires ; extrapulmonaires) : localisé à l’extérieur d’un poumon
extra = à l’extérieur ; pulmonaire (de extra = au dehors ; pulmo = poumon)

 

extratissulaire (féminin : extratissulaire ; pluriel : extratissulaires ; extratissulaires) : localisé à l’extérieur d’un tissu
extra = à l’extérieur ; tissulaire (de extra = au dehors ; tistre = tisser)

 

exuviation (nom féminin ; pluriel : exuviations) : processus d’élimination de la cuticule lors d’une mue
exuvi- = exuvie (de exuviae = dépouille)

 

exuvie (nom féminin ; pluriel : exuvies) : cuticule éliminée par le processus de mue
(de exuviae = dépouille)

 

face (nom féminin ; pluriel : faces) : partie antérieure de la tête
(de facies = face)

 
facial (faciale ; pluriel : faciaux ; faciales) : relatif à la face
fac-= face (de facies = face)

 

faisceau (nom masculin ; pluriel : faisceaux) : groupe ordonné de structures fibreuses de nature semblable (cellules,axones, protéines)
(de fascis = fagot)

 

famille (nom féminin ; pluriel : familles) : unité de classification regroupant des genres ; les famille sont regroupées dans des ordres
Dans la nomenclature scientifique, les familles sont désignées par un nom ayant la terminaison -idae dans le cas des animaux, -aceae dans le cas des végétaux ; les noms des familles sont universels, ils peuvent être traduits en français en utilisant les terminaisons -idés pour les animaux et -acées pour les végétaux.
(de familia = famille)

 

fasciculé (fasciculée ; pluriel : fasciculés ; fasciculées) : agencé en faisceau
fasc- = faisceau (de fascis = fagot)

 

fausse patte : structure paire, charnue et non articulée, portée par l’abdomen de certaines formes larvaires d’Insectes (larve éruciforme notamment) ; les fausses pattes contribuent à la locomotion

 

fèces (nom masculin ; pluriel : fèces) : résidus de l’alimentation, constitués de substances non digestibles et non assimilables
(de faeces = excréments)

 

fécondation (nom féminin ; pluriel : fécondations) : processus de fusion de deux cellules complémentaires, donnant naissance à la première cellule d’un nouvel individu appelée zygote ; chez les animaux la fécondation concerne deux gamètes haploïdes, le spermatozoïde mâle et l’ovule femelle, elle rétablit la diploïdie
(de fecundus = fécond)

 

fécondé (fécondée ; pluriel : fécondés ; fécondées) : qui a subi une fécondation
fécond- = fécondation (de fecundus = fécond)

 

fémur : région de la patte des Insectes
(de femur = cuisse)

 

fenêtré (fenêtrée ; pluriel : fenêtrés ; fenêtrées) : dont la paroi présente des pores (capillaires par exemple)
(de fenestra = fenêtre)

 

fermentation (nom féminin ; pluriel : fermentations) : voie métabolique consistant en une dégradation partielle des molécules organiques
(de fermentum = ferment)

 

fermenteur (nom masculin ; pluriel : fermenteurs) : structure dans laquelle les conditions sont favorables au développement de microorganismes réalisant des fermentations
ferment- = fermentation (de fermentum = ferment

 

feuillet (nom masculin ; pluriel : feuillets) : structure
en forme de lame, fine et plate ; les feuillets embryonnaires, de la capsule de Bowman, des branchies sont des ensembles pluricellulaires en lames ; le feuillet, troisième poche de l’œsophage des ruminants, est un organe dont la paroi est lamelleuse
(de folium = feuille)

 

fibroblaste (nom masculin ; pluriel : fibroblastes) : cellule du tissu conjonctif fibreux réalisant la production du matériel extracellulaire, se différenciant en fibrocyte
fibr(o)- = tissu fibreux ; -blaste = cellule mère (de fibra = fibre ; blastos = germe)

 

fibrocyte (nom masculin ; pluriel : fibrocytes) : cellule différenciée du tissu conjonctif fibreux, réalisant l’entretien de la matrice extracellulaire
fibr(o)- = tissu fibreux ; -cyte = cellule (de fibra = fibre ; kutos = cellule)

 

fibromyocyte (nom masculin ; pluriel : fibromyocytes) : cellule différenciée du tissu conjonctif fibreux, douée de propriétés contractiles
fibr(o)- = tissu fibreux ; -my(o)- = muscle ; -cyte = cellule (de fibra = fibre ; muos = muscle ; kutos = cellule)

 

filière (nom féminin ; pluriel : filières) : organe produisant un fil de soie (Eurthropodes)
(de filum = fil)

 

filiforme (filiforme ; pluriel : filiformes ; filiformes) : qui est long et fin, rappelant un fil
fil(i)- = fil ; -forme = en forme de (de filum = fil ; de forma = forme)

 

filtration (nom féminin ; pluriel : filtrations) : processus par lequel un liquide traverse sous l’effet d’une différence de pression une structure, qui a la propriété de retenir certains
constituants ; dans le contexte de la prise alimentaire, capture de nourriture par tamisage de l’eau du milieu, les aliments consistant en particules en suspension dans l’eau
La filtration relève de la microphagie, la taille des particules ingérées étant faible par rapport à celle de l’organisme.
L’expression microphagie par filtration est synonyme de suspensivorie, les particules alimentaires capturées étant en suspension dans l’eau du milieu.

(de filtrum = feutre)

 

filtré (filtrée ; pluriel : filtré ; filtrées) : qui a subi une filtration (liquide, substance)
filtr- = filtration (de filtrum = feutre)

 

flagelle (nom masculin ; pluriel : flagelles) : expansion allongée de la membrane plasmique d’une cellule, soutenue par un axonème et mobile
(de flagellum = fouet)

 

flagellé (flagellée ; pluriel : flagellés ; flagellées) : qui porte un ou plusieurs flagelles
flagell- = flagelle (de flagellum = fouet)

 

flore (nom féminin ; pluriel : flores) : communauté des microorganismes occupant un milieu
(de floris = fleur)

 

fœtal (fœtale ; pluriel : fœtaux ; fœtales) : relatif à un fœtus
fœt- = fœtus (de fœtus = enfantement, produire)

 

fœtus (nom masculin ; pluriel : fœtus ou foeti) : individu
en développement dans l’utérus, une fois la mise en place du plan d’organisation achevée (Mammifères)
(de fœtus = enfantement, produire)

 

foie (nom masculin ; pluriel : foies) : organe de l’appareil digestif réalisant la production de bile, impliqué dans le métabolisme glucidique, la synthèse et le stockage de diverses substances et jouant un rôle de détoxication (Vertébrés)
(de fecatum = foie)

 

folliculaire (folliculaire ; pluriel : folliculaires ; folliculaires) : relatif à un follicule
follicul- = follicule (de folliculus = diminutif de follis = petit sac, ballon)

 

follicule (nom masculin ; pluriel : follicules) : structure sphérique dans un tissu ou un organe, renfermant une substance ou un groupe de cellules spécifiques (follicule thyroïdien, follicule ovarien)
(de folliculus = diminutif de follis = petit sac, ballon)

 

fonction (nom féminin ; pluriel : fonctions) : rôle d’une structure au sein d’un ensemble ; activité d’une structure de l’organisme (appareil, système, organe, tissu, cellule)
(de functus = accomplir)

 

fonctionnel (fonctionnelle ; pluriel : fonctionnels ; fonctionnelles) : relatif à une fonction
fonction- = fonction (de functus = fonction)

 

forcipule (nom masculin ; pluriel : forcipules) : appendice en forme de crochet (Euarthropodes myriapodes)
forcip- = pince ; -ule = diminutif (de forcipis = pince)

 

frontal (frontale ; pluriel : frontaux ; frontales) : relatif au front
front- = front (de frons = front)

 

front (nom masculin ; pluriel : fronts) : partie supérieure et antérieure de la tête
(de frons = front)

 

fusiforme (fusiforme ; pluriel : fusiformes ; fusiformes) : qualifie une structure longue, renflé en son milieu et effilée à ses extrémités, rappelant un fuseau
fus(i)- = fuseau ; -forme = en forme de (de fusus = fuseau ; forma = forme)

 

galéa (nom féminin ; pluriel : galéas) : pièce de la maxille, appendice associé à la bouche (Insectes)
(de galea = casque)

 

gamète (nom masculin ; pluriel : gamètes) : cellule sexuelle haploïde, dont la fusion avec une cellule sexuelle complémentaire conduit à la formation d’une cellule diploïde, à l’origine d’un nouvel individu ; le gamète mâle est appelé spermatozoïde et le gamète femelle ovule
(de gamos = mariage)

 

gamétogenèse (nom féminin ; pluriel : gamétogenèses) : processus de formation des gamètes, comportant des phénomènes nucléaires (méiose) et cytoplasmiques (accroissement, différenciation) ; la production des spermatozoïdes est appelée spermatogenèse, celle des ovules ovogenèse
gamét(o)- = gamète ; genèse = production (de gamos = mariage ; genesis = production)

 

ganglion (nom masculin ; pluriel : ganglions) : structure renflée ; un ganglion nerveux est un centre nerveux, siège de synapses ; un ganglion lymphatique est un organe lymphoïde du système immunitaire localisé sur le parcours d’un vaisseau lymphatique
(de ganglion = enflure)

 

ganglionnaire (ganglionnaire ; pluriel : ganglionnaires ; ganglionnaires) : relatif à un ganglion
ganglion- = ganglion (de ganglion = enflure)

 

Gastéropode (nom masculin ; pluriel : Gastéropodes) : désigne un taxon d’animaux caractérisé notamment par la possession d’un pied formant une sole de reptation, au-dessus duquel est situé le
ventre ; classés dans les Eumollusques, les Gastéropodes comportent en particulier l’Escargot
gastér(o)- = ventre ; -pode = pied, patte (de gaster = ventre ; podos = pied)

 

gastre : partie renflée de l’abdomen des Hyménoptères, située à l’arrière de la « taille »
(de gastra = vase ventru)

 

gastrique (gastrique ; pluriel : gastriques ; gastriques) : relatif à l’estomac
(de gastros = estomac)

 

gastrocyte (nom masculin ; pluriel : gastrocytes) : cellule de l’épithélium de l’estomac, spécialisée dans la production et la sécrétion de mucus (Vertébrés)
gastr(o)- = estomac ; -cyte = cellule (de gastros = estomac ; kutos = cellule)

 

gastrovasculaire (gastrovasculaire ; pluriel : gastrovasculaires ; gastrovasculaires) : qualifie une structure jouant des rôles digestif et circulatoire (Cnidaires)
gastr(o)- = estomac ; vasculaire (de gastros = estomac ; vasculum = diminutif de vas = vase)

 

gastrozoïde (nom masculin ; pluriel : gastrozoïdes) : dans une colonie, individu spécialisé dans l’alimentation (Cnidaires, Bryozoaires)
gastr(o)- = estomac ; -zoïde = animal (de gastros = estomac ; zooeides = semblable à un animal)

 

gastrula (nom féminin ; pluriel : gastrulas) : stade du développement embryonnaire présentant la première ébauche de tube digestif
(de gastrula = diminutif de gastra = vase ventru)

 

gastrulation (nom féminin ; pluriel : gastrulations) : processus du développement à l’origine de la gastrula, impliquant en particulier des multiplications et mouvements cellulaires
gastrula- = gastrula (de gastrula = diminutif de gastra = vase ventru)

 

gemmule (nom féminin ; pluriel : gemmules) : bourgeon formé à l’intérieur d’un individu parent, permettant la reproduction asexuée (Porifères)
(de gemmula = diminutif de gemma = gemme)

 

gène : unité fonctionnelle de l’ADN, occupant une position spécifique sur un chromosome, participant généralement à la synthèse d’une protéine et contribuant à la détermination des caractères, transmis à la descendance au cours de la reproduction
(de genos = naissance, famille)

 

génital (génitale ; pluriel : génitaux ; génitales) : relatif à la reproduction sexuée
(de genitalis = qui engendre)

 

génitalia (nom masculin ; pluriel : génitalias) : structures corporelles externes impliquées dans la reproduction, et notamment l’accouplement, chez les Insectes
(de genitalis = qui engendre)

 

génotype (nom masculin ; pluriel : génotypes) : patrimoine génétique d’un individu
géno- = héréditaire, propre aux gène ; -type = modèle (de genos = naissance, famille ; tupos = modèle)

 

genre (nom masculin ; pluriel : genres) : unité de classification regroupant des espèces ; les genres sont regroupés dans des familles
Dans la nomenclature scientifique, les espèces sont désignées par deux noms, le premier étant celui du genre auquel elles appartiennent et le second celui de l’espèce.
(de genus = race)

 

germarium (nom masculin ; pluriel : germariums) : région d’une gonade dans laquelle sont localisées et se multiplient les cellules à l’origine des gamètes (ovogonies ou spermatogonies)
germ- = germen ; -arium = centre (de germen = germe ; arium = emplacement)

 

germen (nom masculin : pluriel : germens) : ensemble des cellules sexuelles d’un organisme
(de germen = germe)

 

germinal (germinale ; pluriel : germinaux ; germinales) : relatif au germen
germ- = germen (de germen = germe)

 

germinatif (germinative ; pluriel : germinatifs ; germinatives) : qualifie un ensemble de cellules dont la multiplication assure le renouvellement d’un tissu
(de germinare = germer)

 

gésier (nom masculin ; pluriel : gésiers) : région du tube digestif à paroi dure et musculeuse, spécialisée dans le malaxage et le broyage des aliments
(de giser = entrailles de volaille)

 

gestation (nom féminin ; pluriel : gestations) : dans la viviparité, processus par lequel une femelle porte un individu en développement, de l’implantation à la parturition
(de gestare = porter)

 

glande (nom féminin ; pluriel : glandes) : structure de nature épithéliale, spécialisée dans la synthèse et la libération de substances (sécrétion)
(de glandula = diminutif de glans = gland)

 

glande séricigène (nom féminin ; pluriel : glandes ; pluriel : séricigènes) : dispositif anatomique sécrétant un fil de soie ; chez les Lépidoptères, les glandes séricigènes dérivent des glandes salivaires
glande, séric(i)- = soie ; -gène = qui engendre (de glandula = diminutif de glans = gland ; de serikos = soie ; genos = naissance, origine)

 

glandulaire (glandulaire ; pluriel : glandulaires ; glandulaires) : relatif à une glande
gland- = glande (de glandula = diminutif de glans = gland)

 

glial (gliale ; pluriel : gliaux ; gliales) : relatif à la glie
gli- = glie (de gloios = glu, tissu visqueux)

 

glie (nom féminin ; pluriel : glies) : ensemble des cellules associées aux neurones dans le tissu nerveux
(de gloios = glu, tissu visqueux)

 

glomérulaire (glomérulaire ; pluriel : glomérulaires ; glomérulaires) : relatif à un glomérule
glomérul- = glomérule (de glomerulus = diminutif de glomus = pelote)

 

glomérule (nom masculin ; pluriel : glomérules) : groupe de structures tubuleuses enchevêtrées, formant une sorte de pelote (capillaires sanguins, unités glandulaires, structures nerveuses)
(de glomerulus = diminutif de glomus = pelote)

 

glomérulé (glomérulée ; pluriel : glomérulés ; glomérulées) : qui comporte un glomérule
glomérul- = glomérule (de glomerulus = diminutif de glomus = pelote)

 

glosse (nom féminin ; pluriel : glosses) : pièce du labium, appendice associé à la bouche (Insectes)
(de glossa = langue, trompe)

 

glossopharyngien (glossopharyngienne ; pluriel : glossopharyngiens ; glossopharyngiennes) : relatif à la langue et au pharynx
gloss(o)- = langue ; pharyngien (de glossa = langue, trompe ; pharuggos = gosier)

 

glucide (nom masculin ; pluriel : glucides) : famille de molécules constitutives des êtres vivants composées de carbone, d’hydrogène et d’oxygène, contenant des fonctions alcool et aldéhyde ou cétone
gluc(o)- = sucre ; -ide = qui ressemble (de glukus = de saveur douce, sucrée)

 

glucidique (glucidique ; pluriel : glucidiques ; glucidiques) : relatif à un glucide
glucid- = glucide (de glukus = de saveur douce, sucrée)

 

glucocorticoïde (nom masculin ; pluriel : glucocorticoïdes) : hormone produite par la glande corticosurrénale, impliquée dans le contrôle du métabolisme des glucides (Vertébrés)
gluc(o)- = sucre ; corticoïde (de glukus = de saveur douce, sucrée ; cortex = écorce ; eidos = aspect)

 

glucose (nom masculin ; pluriel : glucoses) : hexose de formule C6H12O6
(de gleukos = vin doux)

 

glycane (nom masculin ; pluriel : glycanes) : polymère d’oses liés par des liaisons glycosidiques
glyc(o)- = sucre ; -ane = terminaison chimique (de glukus = de saveur douce, sucrée)

 

glycémie (nom féminin ; pluriel : glycémies) : concentration sanguine de glucose
glyc(o)- = sucre ; -émie = concentration dans le sang (de glukus = de saveur douce, sucrée ; haima = sang)

 

glycoprotéine (nom féminin ; pluriel : glycoprotéines) : molécule formée d’une protéine à laquelle sont liées des molécules glucidiques
glyc(o)- = sucre ; protéine (de glukus = de saveur douce, sucrée ; protos = premier)

 

glycosaminoglycane (nom masculin ; pluriel : glycosaminoglycanes) : molécule formée d’unités glucidiques se répétant, composées chacune d’un hexose aminé et d’un acide uronique
glyc(o)- = sucre ; amin(o)- = amine ; glycane (de glukus = de saveur douce, sucrée ; ammoniacum = de la région du temple d’Ammon [Libye])

 

Gnathostome (nom masculin ; pluriel : Gnathostomes) : désigne un taxon d’animaux caractérisé notamment par une bouche entourée de deux mâchoires articulées ; les Gnathostomes sont des Vertébrés et incluent en particulier les Téléostéens, les Lissamphibiens et les Mammifères
gnath(o)- = mâchoire ; -stome = bouche (de gnathos = mâchoire ; stoma = bouche, orifice)

 

gonade (nom féminin ; pluriel : gonades) : organe de l’appareil reproducteur produisant les gamètes ; une gonade mâle est un testicule, une gonade femelle un ovaire, une gonade
hermaphrodite un ovotestis
(de gonos = semence)

 

gonadique (gonadique ; pluriel : gonadiques ; gonadiques) : relatif à une gonade
gonad- = gonade (de gonos = semence)

 

gonochorique (gonochorique ; pluriel : gonochoriques ; gonochoriques) : qualifie une espèce dans laquelle il existe des individus mâles et des individus femelles distincts
gon(o)- = reproducteur ; -chor- = séparation (de gonos = semence ; khorismos = séparation)

 

gonocœle (nom masculin ; pluriel : gonoœles) : cavité cœlomique entourant une gonade ; gonocœle est également orthographié gonocèle
gon(o)- = reproducteur ; -cœle = cavité, creux (de gonos = semence ; koiloma = cavité)

 

gonocyte (nom masculin ; pluriel : gonocytes) : cellule reproductrice
gon(o)- = reproducteur ; -cyte = cellule (de gonos = semence ; kutos = cellule)

 

gonoducte (nom masculin ; pluriel : gonoductes) : canal de l’appareil génital, prenant en charge les cellules sexuelles
gon(o)- = reproducteur ; -ducte = conduit (de gonos = semence ; ductus = amener, conduire)

 

gonophore (nom masculin ; pluriel : gonophores) : organe temporaire produisant les gamètes (Cnidaires)
gon(o)- = reproducteur ; -phore = qui porte (de gonos = semence ; phoros = qui porte)

 

gonozoïde (nom masculin ; pluriel : gonozoïdes) : dans une colonie, individu spécialisé dans la reproduction (Cnidaires, Bryozoaires)
gon(o)- = reproducteur ; zoïde = animal (de gonos = reproducteur ; zooeides = semblable à un animal)

 

gradient (nom masculin ; pluriel : gradients) : diminution d’une grandeur physique (pression partielle, concentration, température, potentiel électrique…) à partir d’un point maximal
(de gradus = degré)

 

granivore (granivore ; pluriel : granivores ; granivores) : qui se nourrit principalement de graines
gran(i)- = graine ; -vore = qui mange (de granum = grain ; vorare = avaler)

 

granule (nom masculin ; pluriel : granules) : petit grain présent dans le cytoplasme d’une cellule, observé au microscope photonique
(de granulum = diminutif de granum = grain)

 

granulocyte (nom masculin ; pluriel : granulocytes) : cellule sanguine présentant de nombreux granules cytoplasmiques ; les granulocytes sont des leucocytes également appelés polynucléaires
en raison de la possession d’un noyau plurilobé (Vertébrés)
granul(o)- = granule ; -cyte = cellule (de granulum = diminutif de granum = grain ; kutos = cellule)

 

granulosa (nom féminin ; pluriel : granulosa) : ensemble des cellules folliculaires présentes dans les follicules ovariens, agencées en plusieurs couches (Mammifères) ; la granulosa est également appelée couche granuleuse
granul(o)- = granule (de granulum = diminutif de granum = grain)

 

griffe (nom féminin ; pluriel : griffes) : constituant de la patte des Insectes
(de grif = griffer)

 

gustatif (gustative ; pluriel : gustatifs ; gustatives) : relatif au goût
gustat- = gustation (de gustus = goût)

 

haltère (nom féminin ; pluriel : haltères) : organe en forme de massue, résultant de la transformation d’une aile postérieure, impliqué dans l’équilibre de l’Insecte en vol ; synonyme balancier
(de hallesthai = sauter)

 

hanche (nom féminin ; pluriel : hanches) : région de la patte des Insectes
(de hanka)

 

haploïde (haploïde ; pluriel : haploïdes ; haploïdes) : qualifie une cellule contenant un exemplaire de chaque chromosome ou un organisme dont les cellules somatiques contiennent un exemplaire de chaque chromosome
haploïd- = haploïde (de haploos = simple ; eidos = aspect)

 

haploïdie (nom féminin ; pluriel : haploïdies) : état d’une cellule contenant un exemplaire de chaque chromosome ou d’un organisme dont les cellules somatiques contiennent un exemplaire de chaque chromosome
hapl(o)- = simple ; -(o)ïde = d’aspect (de haploos = simple ; eidos = aspect)

 

hémal (hémale ; pluriel : hémaux ; hémales) : relatif au sang ; qualifie l’appareil impliqué dans la circulation du liquide extracellulaire (Échinodermes)
(de haima = sang)

 

hématie (nom féminin ; pluriel : hématies) : érythrocyte dépourvu de noyau, spécialisé dans le transport du dioxygène (Mammifères)
hémat(o)- = sang (de haimatos = sang)

 

hémélytre : chez les Insectes, aile antérieure dont seule la région antérieure est durcie et de consistance cornée, la région postérieure demeurant membraneuse

 

hémimétabole : désigne un Insecte qui subit des transformations peu importantes, ou incomplètes, au cours de son développement post-embryonnaire ; le développement post-embryonnaire est progressif, notamment pour le développement des ailes ; il implique une forme larvaire ainsi qu’un changement de mode et de milieu de vie, mais pas de véritable métamorphose ni de stade nymphal
Étymologiquement « hemi » signifie « demi, à demi » et « metabole » signifie « changement »
Les Insectes hémimétaboles sont un cas particulier des Insectes hétérométaboles, ces derniers comprenant également les Insectes paurométaboles.

 

Hémiptère : ordre d’Insectes regroupant notamment les Punaises, les Cigales et les Pucerons, caractérisés entre autres par la présence de deux paires d’ailes, la première étant dure et rigide dans des proportions variables et la second membraneuse, et un appareil buccal en forme de stylet pointu (rostre) et piquant
Étymologiquement « hemisys » signifie « moitié » et « pteron » signifie « aile », le terme Hémiptère est une référence à la différence entre les moitiés antérieure et postérieure des ailes de la première paire (au repos, elle donne l’impression que l’animal possède des demi-ailes)

 

hémocœle : cavité corporelle des Arthropodes (dont les Insectes) et des Mollusques, remplie de liquide

 

hémocyte : cellule circulante de l’hémolymphe ou du sang

 

hémolymphe : liquide extracellulaire présent dans un appareil circulatoire ouvert et la cavité corporelle en continuité, appelée hémocœle (Arthropodes et Mollusques)

 

hermaphrodite : qualifie une espèce dans laquelle les individus sont à la fois mâles et femelles

 

hétérométabole : désigne un Insecte qui subit des transformations peu importantes, ou incomplètes, au cours de son développement post-embryonnaire ; le développement post-embryonnaire est progressif, notamment pour le développement des ailes et ne fait pas intervenir de véritable métamorphose ni de stade nymphal
Étymologiquement « heteros » signifie « autre, différent » et « metabole » signifie « changement »
Les Insectes hétérométaboles sont représentés par les Insectes paurométaboles d’une part et hémimétaboles d’autre part.

 

holométabole : désigne un Insecte qui subit des transformations importantes ou complètes au cours de son développement post-embryonnaire, correspondant à une métamorphose (elles impliquent en particulier l’émergence des ailes)
Étymologiquement « holo » signifie « entier » et « metabole » signifie « changement », le terme « holométabole » est une référence à l’existence de la métamorphose dans le développement

 

Hydraire : ordre de Cnidaires de la classe des Hydrozoaires, regroupant des animaux dont le cycle comporte une phase polype et une phase méduse, celle-ci pouvant être absente du fait d’une régression ; les Hydraires sont des animaux coloniaux
Étymologiquement le terme Hydraire est un dérivé du mot hydre utilisé historiquement par Linné pour désigner les hydres d’eau douce, combiné au suffixe « aire » employé en taxonomie pour nommer les animaux

 

Hydrozoaire : classe de Cnidaires, regroupant des animaux dont le cycle comporte une phase polype et une phase méduse, celle-ci pouvant être absente du fait d’une régression ; les polypes des Hydrozoaires ne présentent ni pharynx ni cloison interne, les méduses possèdent quant à elles un voile à la base de l’ombrelle
Étymologiquement le terme Hydrozoaire est un dérivé du mot hydre utilisé historiquement par Linné pour désigner les hydres d’eau douce, combiné au suffixe « zoaire » employé en taxonomie pour nommer les animaux

 

Hyménoptère : ordre d’Insectes regroupant les Abeilles, Bourdons, Guêpes et Fourmis, caractérisés notamment par la présence de deux paires d’ailes membraneuses, la première étant plus développée que la seconde, et la possession d’un appareil buccal comportant des mandibules mais évoluant vers un type suceur
Étymologiquement « hymen » signifie « membrane » et « pteron » signifie « aile », le terme Hyménoptère est une référence aux ailes membraneuses

 

hyperparasite : parasite de parasite

 

Portraits

Images et poésies


Albums d’images

Biodiversité urbaine
Le Souci

 

 

 

 

 

Délices histologiques
Panache de la Sabelle

À visiter

Des fleurs à notre porte